Dans le grenier d’une vaste maison où s’entassent toutes sortes d’objets anciens, des personnages aux allures de poupées de porcelaine apparaissent. Traversés par un souffle magique ils s’animent peu à peu et prennent vie. Leurs mouvements, d’abord hésitants et mécaniques, deviennent fluides et se chargent d’intention puis d’émotions. Produite par de curieux personnages, hôtes eux aussi de ce lieu oublié, une musique enveloppante et teintée de mystère les accompagne. Par la magie de la danse et de la musique, renaît à la vie ce que l’on croyait à jamais inanimé. Ainsi en est-il du grand souffle vital qui traverse l’espace et préside aux grands mouvements cycliques qui régissent nos existences. Invité à entrer dans un univers éminemment poétique, le spectateur est aussi convié à une réflexion sur la condition humaine.

La création

Les chorégraphies, écrites pour douze danseurs, sont accompagnées sur scène par cinq musiciens jouant violon, violoncelle, accordéon, clarinette et percussions. Création originale, le spectacle utilise les langages de la danse basque et de la danse contemporaine. Les danseurs développent un jeu corporel précis dépassant la seule maîtrise technique avec une attention particulière pour la qualité du mouvement dansé. Âgés de 16 à 22 ans, ils ont été formés dans les écoles de danse basque du réseau Dantza Sarean, et ont suivi les enseignements de danse classique et contemporaine ainsi que gipuzkoane et souletine du cursus « Zabala » porté par le conservatoire Maurice Ravel et la fédération de danse IDB. Les danseurs ont déjà participé à d’autres projets artistiques innovants basés sur le langage de la danse basque traditionnelle et ouverts à d’autres formes d’expression artistique.

Salle Harri Xuri

24 juin 20:30

LOUHOSSOA

  • Prix des places : 12€     -12 ans : 8€    groupes fédérés : 10€
  • Organisateur : Dantza sarean
  • Evènement : spectacle de danse
  • Durée : 1h
  • Infos et réservations : 06 26 66 15 84

Direction artistique : Julien Corbineau
Chorégraphies : Julien Corbineau, Nathalie Verspecht, Laetitia Cheverry
Scénographie, décor et accessoires : Annie Onchalo
Composition musicale et orchestration : Jean-Victor Suzanne
Création costumes : Anne-Marie Subias
Création lumières : Julien Delinières
Création sonore : Didier Teilagorry

Hatsa

Dans le grenier d’une vaste maison où s’entassent toutes sortes d’objets anciens, des personnages aux allures de poupées de porcelaine apparaissent. Traversés par un souffle magique ils s’animent peu à peu et prennent vie. Leurs mouvements, d’abord hésitants et mécaniques, deviennent fluides et se chargent d’intention puis d’émotions. Produite par de curieux personnages, hôtes eux aussi de ce lieu oublié, une musique enveloppante et teintée de mystère les accompagne. Par la magie de la danse et de la musique, renaît à la vie ce que l’on croyait à jamais inanimé. Ainsi en est-il du grand souffle vital qui traverse l’espace et préside aux grands mouvements cycliques qui régissent nos existences. Invité à entrer dans un univers éminemment poétique, le spectateur est aussi convié à une réflexion sur la condition humaine.

La création

Les chorégraphies, écrites pour douze danseurs, sont accompagnées sur scène par cinq musiciens jouant violon, violoncelle, accordéon, clarinette et percussions. Création originale, le spectacle utilise les langages de la danse basque et de la danse contemporaine. Les danseurs développent un jeu corporel précis dépassant la seule maîtrise technique avec une attention particulière pour la qualité du mouvement dansé. Âgés de 16 à 22 ans, ils ont été formés dans les écoles de danse basque du réseau Dantza Sarean, et ont suivi les enseignements de danse classique et contemporaine ainsi que gipuzkoane et souletine du cursus « Zabala » porté par le conservatoire Maurice Ravel et la fédération de danse IDB. Les danseurs ont déjà participé à d’autres projets artistiques innovants basés sur le langage de la danse basque traditionnelle et ouverts à d’autres formes d’expression artistique.