DANTZA SAREAN

TRAVAILLER EN RÉSEAU

Contacter le bureau d’IDB qui vous accompagnera et conseillera durant le processus de création du Dantza sarean.
iparraldekodantzarienbiltzarra
06 26 66 15 84

Vous pouvez nous écrire iparraldekodantzarienbiltzarra ou nous appeler 06 26 66 15 84

Dantza sarean est un dispositif proposé aux écoles de danse souhaitant collaborer et se trouvant dans un même secteur géographique. Organisés en réseaux, les groupes peuvent travailler un répertoire commun tout au long de l’année ou se retrouver ponctuellement pour développer des projets plus concrets. Un référent d’IDB est là pour accompagner les groupes pendant et en dehors des cours.

Choisi en accord avec IDB et les groupes membres du Dantza sarean, le référent est là pour coordonner et aider les groupes. Il peut intervenir ponctuellement sur des séquences d’enseignement choisies ou assurer les cours lorsque les groupes ne disposent pas de moniteurs bénévoles. Il est là pour accompagner les groupes et apporter une aide pédagogique sur des répertoires plus techniques.

Les moniteurs bénévoles travaillent en étroite collaboration avec les intervenants d’IDB. En début d’année, une formation (FOFO) leur est proposée.

IDB met à disposition des groupes du matériel pour faciliter la transmission et l’apprentissage des danses (répartition par niveaux, compétences à acquérir…) qui s’appuie sur le cursus de danse mis en place par IDB.

La collaboration entre les groupes membres du Dantza sarean peut se faire:

  • tout au long de l’année. Les groupes travaillent ensemble un répertoire commun et un calendrier avec la répartition des répétitions est alors fixé par les groupes
  • ponctuellement. Les groupes se retrouvent autour d’un projet concret (par exemple, la création d’une séquence pour le dantzari ttiki, pour Ihauteri…). Le calendrier peut s’articuler autour de journées de stage pendant les vacances scolaires par exemple.

Le dispositif Dantza sarean cherche à développer l’utilisation du basque dans la pratique de la danse basque dans les écoles de danse. Les moniteurs bénévoles et l’intervenant d’IDB tiennent compte des enfants non-bascophones pour n’exclure personne.